gamescom 2019 : récit d’une première fois…

Partir à la gamescom pour jeuxvideo24, c’est avant tout accepter de poser une semaine de congés pour aller se coller des ampoules aux pieds en Allemagne avant d’écrire 20 articles en deux trois semaines pendant la pause dej’ de notre autre activité professionnelle. Ce n’est pas un cas isolé, ce n’est pas de l’exploitation éhontée, Jerem aussi est logé à cette enseigne. C’est la dure réalité, on n’a pas tous le privilège de se faire héliporter entre les gratte-ciels New-Yorkais.

Une fois le deuil fait, on peut commencer à appréhender la gamescom comme ce qu’elle est vraiment : un parc d’attractions pour adultes dans lequel chaque jeu, chaque rendez-vous, est un nouveau manège que l’on attend avec excitation.

Le paradoxe de la hype

Regarder la gamescom de l’extérieur à…

Lire l’article original