Flavien Berger, un chanteur haut perché

L’Auteur-compositeur, lunaire, fabrique une musique synthétique et décalée. Avec lui, le public part pour un étrange voyage.

On ne se souvient pas d’avoir vu entrée en scène plus décontractée. L’action se déroule au printemps 2015, à Plougonven (Finistère), au club Coatelan, une discothèque aménagée dans une ancienne ferme. Encore quasi inconnu — ses deux premiers EP sont demeurés confidentiels —, Flavien Berger, look de D’Artagnan, fines moustaches et cheveux aux épaules, l’air rêveur de celui qui flotte en permanence entre le sol et le cosmos, joue seul, entouré de ses machines. L’auditoire est modeste, environ deux cents spectateurs. Mais, visiblement,…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *