Faut-il nationaliser les grandes entreprises ?

Mardi 17 mars, suite à l’effondrement en Bourse de nombreuses grandes entreprises françaises, dont Air France, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a déclaré qu’il était disposé à utiliser « tous les instruments à sa disposition », y compris « des recapitalisations, des prises de participation ou même des nationalisations si nécessaire ».

Il s’agit là d’un revirement de la part d’un gouvernement qui s’était lancé dans de nombreuses privatisations récemment, notamment celles d’Aéroports de Paris (ADP) et de la Française des…

Lire l’article original