Face à Manchester, le PSG s'adjuge une valse à deux temps

Les champions de France ont une vue bien dégagée sur les quarts de finale de la Ligue des champions, qu’ils n’ont plus vus depuis 2016 : portés par une qualité collective magnifiée par Marco Verratti et Marquinhos, royaux au milieu du terrain, et avec un Angel Di Maria en exécuteur froid (deux passes décisives), les Parisiens se sont imposés (2-0) sur la pelouse de Manchester United en huitièmes de finale aller à l’issue d’une rencontre gérée en deux temps. Une première période pour prendre la température de l’événement, de l’adversaire, du lieu, d’éprouver aussi leurs sensations en l’absence de Neymar et d’Edinson Cavani, blessés. Et une seconde période pour casser l’équipe anglaise en deux.

A lire aussi Manchester…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *