Etudes de santé, carte hospitalière: les principales mesures du projet de loi santé

Réforme des études de santé, révision de la carte hospitalière, accès élargi aux données de santé, régularisation des médecins étrangers: les principales mesures du projet de loi santé, au menu de l’Assemblée nationale à partir de lundi.

Études de santé

Le « numerus clausus » et le concours couperet limitant le nombre d’étudiants admis en 2e année de médecine, dentaire, pharmacie et maïeutique (sage-femme) sera supprimé à la rentrée 2020.

Les effectifs d’étudiants en 2e ou 3e années seront déterminés par les universités, en lien avec les agences régionales de santé, selon les capacités et les besoins du territoire.

Objectif: « Augmenter de 20% » environ le nombre de médecins formés, selon la ministre Agnès Buzyn, tout en diversifiant leurs…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *