Etats-Unis : “Il y a un lien entre questions policières et questions féministes”

Depuis la mort de George Floyd le 25 mai, les Etats-Unis sont secoués par une vague de révoltes contre le racisme et les violences policières, dont Portland (Oregon) est devenu l’épicentre. Le politologue Didier Combeau, auteur du livre Être Américain aujourd’hui (éd. Gallimard), analyse cette situation inédite.

Dans plusieurs villes américaines, dont Portland (Oregon), la colère ne retombe pas. Depuis le meurtre de George Floyd, le 25 mai, par un policier blanc, un ample mouvement pour la justice sociale, contre les violences policières et le racisme secoue le pays. Au point que Donald Trump, vent debout contre celles et ceux qu’il qualifie d’“anarchistes professionnels”, a envoyé les agents fédéraux, lourdement armés, pour rétablir l’ordre dans la…

Lire l’article original