En Tunisie, un homme porte plainte pour viol et se retrouve condamné pour homosexualité

La victime, âgée de 26 ans, a été condamnée à six mois de prison pour sodomie et deux mois pour dénonciations calomnieuses, la justice ayant estimé qu’il ne s’agissait pas d’un viol mais d’une dispute à la suite d’une relation sexuelle.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 08h17, mis à jour à 08h17

Temps de Lecture 1 min.

Des centaines de Tunisiens manifestent, entre autres, pour la dépénalisation de l’homosexualité et en faveur de l’égalité hommes-femmes devant l’héritage, le 18 août 2018, à Tunis.
Des centaines de Tunisiens manifestent, entre autres, pour la dépénalisation de l’homosexualité et en faveur de l’égalité hommes-femmes devant l’héritage, le 18 août 2018, à Tunis. FETHI BELAID / AFP

En Tunisie, un homme qui avait porté plainte pour viol, s’est retrouvé condamné à six mois de prison pour homosexualité, ont déclaré, lundi 11 février, le parquet et une association militant pour les…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *