En Sibérie, révolte contre la mise en bouteille du lac Baïkal par les Chinois

Les Chinois vont-ils boire le Baïkal? Un projet de mise en bouteille de l’eau du lac le plus célèbre de Sibérie suscite une vague de protestations en Russie, portée par la méfiance des locaux envers leurs omniprésents voisins.

L’annonce de la construction d’une usine d’embouteillage sur la rive sud de ce lac gigantesque, qui contient la plus grande réserve d’eau douce au monde, a soulevé une rare onde de choc dans la société russe. Une pétition exigeant son interdiction a rassemblé près d’un million de signatures.

« Ils veulent construire une usine chinoise sur les rives de notre lac! », indique la pétition, en appelant à tous les « patriotes » russes. L’eau extraite « sera envoyée en Chine », ajoute-t-elle, causant des « dommages irréparables » au lac, inscrit…

Découvrir l’article original