« En France, le rejet du pouvoir charrie un antisémitisme plus virulent qu’ailleurs »

Les actes antisémites ont fortement augmenté en France en 2018. Une augmentation qui s’est accélérée au cours des derniers mois de l’année, alors que naissait la contestation des « gilets jaunes ». En marge des mobilisations qui se sont succédé tous les samedis depuis le 17 novembre, des écriteaux ou des inscriptions antisémites, souvent teintées de conspirationnisme, ont été relevées.

Le week-end des 9 et 10 février a été de ce point de vue singulièrement marquant. Plusieurs dégradations de nature antisémite ont été commises avec l’inscription de croix gammées sur des portraits de Simone Veil à Paris et du mot « juden » (« juif » en allemand) sur la devanture d’un restaurant de bagels. Dans l’Essonne, les arbres plantés en…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *