En Afrique australe, les rescapés du cyclone Idai menacés par les maladies

Les centaines de milliers de personnes affectées par le cyclone Idai en Afrique australe sont désormais menacées par une épidémie « inévitable » de maladies transmises par l’eau, notamment le choléra, ont averti les autorités qui ont encore revu le bilan à la hausse, dimanche, à plus de 700 morts.

Au Mozambique, pays le plus meurtri par Idai, qui s’est abattu le 14 mars sur l’Afrique australe, « le nombre de morts a malheureusement augmenté », a annoncé le ministre de l’Environnement Celso Correia.

« Hier (samedi), on avait 417 morts et aujourd’hui on est à 446 morts » car « on a reçu des informations de zones qui étaient jusqu’à présent isolées », a-t-il ajouté depuis la ville de Beira (centre), partiellement dévastée par le cyclone.

Au Zimbabwe voisin, des…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *