du Mozart pour calmer les fêtards du spring break

Chaque année au printemps, les plages de Miami accueillent des milliers de personnes, principalement des étudiants, venues célébrer le retour des beaux jours, cette période de vacances porte un nom : le spring break. Problème, ces rassemblements dégénèrent régulièrement, laissant les services de police débordés pendant plusieurs jours. Les autorités de la ville s’inquiètent notamment de l’usage immodéré de la marijuana, de l’afflux de personnes ivres et des violences. 

Le bruit de la foule et de la musique est aussi dans le viseur de la mairie. Les dirigeants locaux souhaitent interdire la location de scooters pendant cette période et instaurer des amendes pour la possession d’une certaine quantité de marijuana, ce qui éviterait à la police de procéder à des…

Découvrir l’article