Doit-on craindre un retour de la violence de l'ultra-droite en France ?

L’arrestation début novembre de six personnes liées à la mouvance de l’ultra-droite, et souhaitant s’en prendre au président Macron, réactive la question d’une violence des extrêmes de la droite de la droite.

Du fracas des bombes et du sang de l’extrême-droite, sûrement n’en avions nous qu’un lointain souvenir. Pourtant, son spectre plane comme un mauvais génie. Le 6 novembre dernier, six personnes étaient interpellées dans les départements de l’Ille-et-Vilaine et de la Moselle pour un projet d’action violente contre Emmanuel Macron. Des individus liés à la mouvance de l’ultra-droite, d’après une information de France Bleu Lorraine Nord confirmée par Christophe Castaner, le tout récent ministre de l’Intérieur, au…

Découvrir l’article original