Des sans-papiers assignent l’Etat en justice pour dénoncer l’impossibilité d’avoir un rendez-vous en préfecture

Une cinquantaine de migrants assignent l’Etat en justice face à l’impossibilité d’obtenir un rendez-vous via internet dans des préfectures qui ont dématérialisé leurs services.

Les files d’attente devant les préfectures “n’ont pas disparu, elles sont devenues invisibles !”, dénoncent une dizaine d’associations qui viennent en aide aux migrants et soutiennent l’action qu’ils ont entreprise.

Ce mercredi 9 octobre, une cinquantaine de personnes en attente de régularisation déposent des recours en référé contre l’Etat…

Lire l’article original