Des pesticides perturbateurs endocriniens dans les rivières de France

l’essentiel
Une étude de l’association Générations Futures a permis d’établir la cartographie de la présence des pesticides perturbateurs endocriniens dans les eaux françaises. Les perturbateurs endocriniens ont des effets nocifs sur la santé des organismes vivants.

Le plus connu d’entre eux est bien sûr le glyphosate – cet herbicide suspecté d’être cancérigène par l’Organisation mondiale de la santé – mais on connaît moins l’Atrazine-Déséthyl ou le Métolachlor, deux autres substances actives suspectées également d’être des perturbateurs endocriniens.

Ces trois pesticides sont ceux qui sont cités le plus fréquemment dans le…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *