Des niveaux d’hormones sexuelles inhabituellement élevés dans l’utérus seraient liés à l’autisme

Une fois de plus, une nouvelle étude a identifié un lien entre les niveaux élevés d’hormones sexuelles dans l’utérus et la probabilité de développer l’autisme. Les hormones en question ne sont cette fois pas — comme l’ont montré de précédentes recherches, les androgènes majeurs comme la testostérone, mais les œstrogènes.

Actuellement, on pense que les hormones prénatales telles que les androgènes et les œstrogènes influencent le développement du cerveau du fœtus. Lorsque ces niveaux sont déréglés, il est possible qu’ils puissent conduire à l’autisme plus tard dans la vie.

Il y a deux décennies, de nombreuses études avaient démontré que les niveaux d’hormones prénatales, y compris la testostérone, le cortisol et la progestérone, sont plus…

Découvrir l’article original