Des astronomes ont détecté ce qui ressemble à deux fusions de trous noirs à seulement 21 minutes d’intervalle

Deux ondes gravitationnelles rapprochées ont été détectées la semaine dernière par l’Observatoire d’ondes gravitationnelles à interféromètre laser (LIGO), laissant les astronomes perplexes. Les deux détections n’étaient espacées que de quelques minutes seulement.

Les deux détections étaient espacées de 21 minutes. La première (S190828j) a été captée par les trois détecteurs d’ondes gravitationnelles de LIGO à 6h34 (heure locale). La seconde (S190828l), a été mesurée à 06h55.

Les deux ondes semblaient être les dernières messagères des trous noirs avant leur fusion. Mais il y a un doute : selon les astronomes, deux ondes de ce type ne devraient pas être détectées dans un intervalle de temps si restreint. En réalité, ce n’est que la deuxième fois…

Découvrir l’article original