De nouvelles informations concernant la toute première plante lunaire, née dans le cadre de la mission chinoise Chang’e 4

La sonde Chang’e-4 a marqué l’histoire de l’exploration spatiale en atterrissant, le 3 janvier 2019, sur la face cachée de la Lune, devenant ainsi le tout premier vaisseau spatial humain à se poser sur cette hémisphère. Embarquée dans sa charge utile scientifique, il y avait notamment une mini-biosphère de 2.6 kg, appelée “Micro-écosystème lunaire” (LME, de l’anglais Lunar Micro Ecosystem).

La biosphère LME, de forme cylindrique et entièrement scellée, ne mesure que 18 cm de long pour 16 cm de diamètre. Elle transportait à l’origine six formes de vie, conservées dans des conditions similaires à celles de la Terre, à l’exception de la microgravité, du rayonnement cosmique et de l’intense froid périodique durant les longues nuits lunaires.

Parmi les…

Découvrir l’article original