[Critique] Ralph 2.0 : film un peu déconnecté ?

Si suite des Mondes de Ralph il y avait, internet en était le passage obligé, logique, désiré. Le tandem de réalisateurs Rich Moore et Phil Johnston rempile et trouve dans le web le terrain de jeu idéal pour les nouvelles aventures de Ralph et Vanellope. Ici, nos amis doivent se lancer dans l’infiniment grand pour récupérer une pièce de rechange rare afin de réparer le Sugar Rush de la pilote.

Les bandes-annonces nous annonçaient la couleur : on allait avoir droit à une bonne dose de « méta-titude » entre les firmes majeures d’internet et le studio. Une volonté confirmée par le duo de réalisateurs : « On voulait mettre autant d’easter eggs que possible ». Mais attention, le piège du « name dropping » (action de citer des noms, marques, institutions…

Découvrir l’article original