Covid-19 : un dosage sanguin pour prédire le risque de complications vasculaires | Inserm

Les connaissances sur le Covid-19, acquises au fil de l’épidémie, ont rapidement permis d’observer que l’infection n’avait pas uniquement une incidence respiratoire : elle a aussi fréquemment des conséquences vasculaires. Des anomalies de la coagulation ont en effet été décrites, avec la formation de caillots sanguins au niveau des capillaires pulmonaires et rénaux (thrombose), dont la survenue est associée à l’inflammation de la paroi des vaisseaux et, sur le plan clinique, à la sévérité de la maladie et au risque de mortalité. Or ces différentes anomalies n’ont pas été décrites dans les infections respiratoires classiques, comme la grippe ou celles causées par les autres coronavirus : cela conduit à penser que, au-delà d’être une maladie…

Découvrir l’article original