Corps repêché en Isère: la piste criminelle écartée après l'autopsie

L’autopsie du corps de la jeune femme retrouvée dans le Drac mercredi matin à Fontaine, près de Genoble, a permis d’écarter l’hypothèse criminelle initialement privilégiée, a appris Le Dauphiné Libéré.

L’examen médico-légal a conclu à l’absence probable d’intervention d’un tiers, «mais il n’y a pas d’absolue connaissance de la cause» de la mort.

Le crâne de la victime portait une plaie profonde, mais il est probable que cette blessure ait été causée par la chute de la jeune femme dans le lit du Drac, soit par accident, soit par volonté de mettre fin à ses jours.

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *