Carrefour pourrait supprimer jusqu’à 3 000 emplois dans ses hypermarchés en France

Un plan de suppressions d’emploi de plus pour Carrefour. Après le siège social qui a perdu 2 400 emplois et la fermeture des 273 magasins de hard discount Dia, le groupe vient de signer avec deux organisations syndicales, FO et la CFE-CGC un accord de rupture conventionnelle collective (RCC). Ce plan basé sur le volontariat permettra à la direction de supprimer jusqu’à 3 000 emplois. D’ores et déjà, 1 230 postes vont disparaître dans le cadre de la réorganisation de 46 hypermarchés Carrefour en France. Cette branche emploie aujourd’hui 60 000 salariés. La CGT a refusé de signer l’accord, tout comme la CFDT, qui considère par la voix de son délégué de groupe, Sylvain Macé, «que la notion de volontariat est limitée».

Ce…

Lire l’article original