Californie: l'incendie meurtrier de novembre déclenché par des lignes électriques (pompiers)

L’incendie qui a détruit en novembre dernier la petite ville de Paradise, dans le nord de la Californie, faisant 85 morts et ravageant plus de 60.000 hectares de végétation, a été causé par des lignes électriques appartenant au fournisseur d’énergie PG&E, selon les conclusions de l’enquête menée par les pompiers.

Pacific Gas and Electric Company (PG&E), basée à San Francisco, avait déjà reconnu que ses installations étaient probablement à l’origine de cette catastrophe, baptisée « Camp Fire », qui s’était déclenchée à l’aube du 8 novembre 2018.

« Après une enquête très méticuleuse et poussée », le département des forêts et de lutte contre les incendies (CalFire) « a déterminé que le Camp Fire a été provoqué par des lignes électriques…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *