#BlackSitesTurkey : dans l’archipel turc de la torture

Article réservé aux abonnés

Tolga, membre de la confrérie islamiste de Fethullah Gülen, en décembre.
Tolga, membre de la confrérie islamiste de Fethullah Gülen, en décembre. I.M. / FRONTAL21

Tolga est jeune encore, dans la force de l’âge. Il n’a qu’une quarantaine d’années. Seulement, sa main tremble et son regard sombre s’échappe parfois pour tenter de retenir ses larmes. Il a été enlevé, séquestré et torturé en Turquie dans une prison secrète, un « site noir », pendant plusieurs mois. Il en apporte, pour la première fois, un témoignage pour Le Monde et huit autres médias, associés dans l’opération #BlackSitesTurkey, coordonnée par le site d’investigation Correctiv. Un récit dans une langue simple et crue, où l’isolement, les passages à tabac, la privation de sommeil et de nourriture, les…

Découvrir l’article original