Benny Sings, un rocker ultra cool qui surfe sur la vague

Avec le retour en grâce de l’AOR, rock ultra-léché, le Néerlandais Tim Van Berkestijn alias Benny Sings revient enfin à sa musique de cœur.

Benny Sings, pseudonyme du Néerlandais Tim Van Berkestijn depuis vingt ans, a failli arrêter sa propre musique. Il se vouait à celle des autres ou cachetonnait pour la publicité et le cinéma. Mais le vent a récemment tourné et remis au goût du jour l’AOR (album-oriented rock), un rock ultra-léché qu’incarnèrent Steely Dan et Michael McDonald dans les années 1970. Jadis raillés pour la préciosité de leurs mélodies dorées sous le soleil californien, ceux-ci sont aujourd’hui réhabilités par des artistes aussi tendances…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *