« Autoritarisme » ou « confiance »: le projet Blanquer pour l'école en débat à l'Assemblée

Paris – « Autoritarisme » ou « confiance »: l’Assemblée a donné lundi le coup d’envoi des débats sur le projet de loi Blanquer, vanté comme porteur de « justice sociale » par le gouvernement, mais accueilli fraîchement par les oppositions, comme les syndicats d’enseignants.

Instruction obligatoire abaissée de 6 à 3 ans, refonte de la formation, nouvelles écoles internationales, devoir d' »exemplarité« , mais aussi nouveau Conseil d’évaluation: le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a défendu devant un hémicycle clairsemé un premier texte du quinquennat sur l’école ayant pour « clé de voûte » de…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *