Après les dégradations à Paris, Macron fait (à nouveau) le pari de la fermeté

Le préfet de police Michel Delpuech a été limogé, lundi. Les manifestations sur les Champs-Elysées vont être interdites, et le premier ministre a promis de nouveaux moyens pour les forces de l’ordre.

Par Cédric Pietralunga Publié aujourd’hui à 06h08, mis à jour à 06h08

Temps de Lecture 5 min.

Article réservé aux abonnés

Selon un proche, Emmanuel Macron « est ulcéré par ce qui s’est passé samedi ». « Je n’ai pas le souvenir de l’avoir senti aussi déterminé. »
Selon un proche, Emmanuel Macron « est ulcéré par ce qui s’est passé samedi ». « Je n’ai pas le souvenir de l’avoir senti aussi déterminé. » JULIEN MUGUET POUR LE MONDE

Un symbole et une tête qui roule. Quarante-huit heures après les exactions qui ont émaillé la dix-huitième journée de manifestation des « gilets jaunes », samedi 16 mars à Paris, l’exécutif s’est décidé à agir. Avec…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *