Apple, traître aux États-Unis ?

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Bloomberg est l’une des plus importantes agences de presse financières américaine, et son ancien fondateur a même été maire de New-York. Bloomberg, ce n’est pas une presse « populiste » pour reprendre un vocable à la mode, et pourtant, l’une de leur dernière sortie concernant Apple est pour le moins surprenante par ses implications.

En anglais dans le texte cela donne ça :

« Yet there are good reasons China might prefer not to crack the whip too fiercely on the iPhone maker. Apple plays an…

Lire l’article original