Antoine Dénériaz : Champion olympique Businessman du ski

On l’appelait «glissman». Il était le meilleur en descente et a choisi de le rester. En fabriquant ses propres skis, beaux, fiables et très tolérants pour les moins doués. Un savoir-faire savoyard qu’il compte bien exporter vers le grand marché de demain : la Chine.

Parce qu’il pratiquait une discipline moins populaire que le football, Antoine Dénériaz peut descendre les Champs-Elysées en toute tranquillité. Pourtant, sa performance majuscule aux JO 2006 de Turin le place au panthéon des plus grands champions français. Médaille d’or olympique de descente. Avec 72 centièmes d’avance sur le deuxième. Du jamais-vu. Malheureusement, trois semaines après son titre olympique, une effroyable chute en Suède brise son élan.

Lire aussi: Quelle est la station de…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *