Agnès Buzyn à l'AFP: "Je n'ai pas fini le travail" au ministère de la Santé

Donnée partante pour Bruxelles, Agnès Buzyn est restée à son ministère et elle fait voter mardi sa loi santé avant d’aborder les réformes inflammables de la bioéthique et des retraites, en espérant « apaiser » les débats.

QUESTION. La loi santé doit être votée ce mardi à l’Assemblée. Mission accomplie?

REPONSE. Une partie de la mission est accomplie. On a tracé les lignes, les grandes directions, les objectifs. Mais la mise en oeuvre est tout aussi importante que la conception et il y encore beaucoup de travail.

C’est une loi qui a fait l’objet de beaucoup d’amendements, qui a été coconstruite avec les parlementaires. On peut peut-être encore aller plus loin sur certaines mesures qui n’étaient pas abouties ou concertées. Je pense qu’on l’améliorera…

Découvrir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *