« Affaire Cummings » : Boris Johnson dans la tourmente

Quand Johnson a déclaré dimanche soir que Cummings avait bien fait "d'user de son instinct de père" pour se déplacer chez ses parents, l'opinion publique britannique a eu un haut le coeur.

Quand Johnson a déclaré dimanche soir que Cummings avait bien fait « d’user de son instinct de père » pour se déplacer chez ses parents, l’opinion publique britannique a eu un haut le coeur.

afp.com/ISABEL INFANTES

En défendant son conseiller, qui a enfreint le confinement, le Premier ministre a suscité l’indignation. Une question se pose désormais : est-il dépendant de Cummings ?

La vie politique britannique vient de connaître un de ces tournants aussi imprévisibles qu’historiques. En soutenant bec et ongles son conseiller spécial Dominic Cummings, qui a allègrement enfreint les règles du confinement alors que lui et sa femme étaient malades et contagieux, Boris Johnson a déclenché un tsunami d’indignation dans tout le pays – y compris…

Lire l’article original