Affaire Baupin : ce procès est une «tentative de museler la parole des femmes»

«Vous avez l’occasion de rendre dans ce jugement un vrai encouragement à la libération de la parole.» C’est sur ces mots que Me Basile Ader, avocat de France Inter et de son journaliste Cyril Graziani, a inauguré vendredi la valse des plaidoiries des prévenus dans le procès en diffamation de l’affaire Baupin. Depuis lundi, les journalistes Lénaïg Bredoux (Mediapart) et Cyril Graziani, leur directeur de publication respectif ainsi que huit de leurs témoins sont jugés pour avoir relaté, en mai 2016, des agissements de l’ex-député pouvant relever des faits de harcèlement ou d’agressions sexuelles. Huit témoins dont Sandrine Rousseau, Isabelle Attard, Annie Lahmer, Geneviève Zdrojewski et Laurence Mermet. Six femmes qui se déclarent…

[button color= »black » size= »medium » link= »https://www.liberation.fr/france/2019/02/08/affaire-baupin-ce-proces-est-une-tentative-de-museler-la-parole-des-femmes_1708333?xtor=rss-450″ icon= » » target= »true »]Découvrir l’article original[/button]