Adèle Haenel : "Je crois que j'ai fait quelque chose de bien pour le monde et pour mon intégrité"



Il y a trois mois, Adèle Haenel révélait à Médiapart avoir été victime d’attouchements et de harcèlement sexuel à l’adolescence. Qui accuse-t-elle ? Un réalisateur français, Christophe Ruggia, sous la direction duquel elle a joué dans son tout premier film, Les Diables (sorti en 2002). Si le cinéaste dément les faits qui lui sont reprochés, il a néanmoins été mis en examen. Quelques semaines après son témoignage, et à quelques jours des César (où elle est nommée), l’actrice s’est confiée au New York Times (un entretien dont la version française est à lire ici) sur les conséquences de sa prise de parole.

Adèle se félicite que le mouvement #MeToo, initié en 2017 – et dont la vague touche tous les milieux encore aujourd’hui -, a été particulièrement suivi…



Lire l’article original