A Paris, l’errance des familles de migrants à la recherche d’un endroit où dormir

Chaque soir, plusieurs dizaines de familles de réfugiés demeurent sans abri et essaient de survivre dans la rue. Parmi elles, des femmes enceintes et des mères isolées vivent dans l’incertitude et l’angoisse.

18h00, près de la porte d’Aubervilliers, dans le 19e arrondissement de Paris, nous sommes le 17 juillet. Comme tous les soirs, une dizaine de familles s’installent en face du centre social du quartier Rosa-Parks. L’association Utopia 56 entretient un réseau de contacts solidaires prêts à ouvrir leurs portes pour une ou plusieurs nuits à des familles de réfugiés démunies. Une solution d’urgence pour remédier au manque de prise en charge de ces personnes par la mairie de Paris ou le Samu social.

Les mamans…

Lire l’article original