A Madagascar, semaine décisive pour le nouveau code minier

Une mine de l’entreprise Rio Tinto à Tolagnaro, sur la côte sud-est de Madagascar, en avril 2007.
Une mine de l’entreprise Rio Tinto à Tolagnaro, sur la côte sud-est de Madagascar, en avril 2007. Ed Harris / REUTERS

Dans un premier temps, le texte a fait son chemin en silence. Au point que les principaux intéressés ont découvert dans les médias qu’un nouveau code minier était en passe d’être adopté. Puis, très vite, le ton est monté et c’est devenu un véritable scandale. Au point que ce texte, qui aurait dû être présenté en conseil des ministres, puis adopté par l’Assemblée nationale, a été stoppé après son vote en conseil du gouvernement.

La…

Lire l’article original