in

À Cabourg, du côté de chez Proust – L’ŒIL

De 1907 à 1914, chaque été, c’est le même rituel : le Grand Hôtel de Cabourg voit revenir le même client fantasque. Un dandy parisien qui réserve, outre le numéro 414, les deux chambres adjacentes. Non pas pour y loger ses amis, ou ses conquêtes, mais pour s’assurer de ne pas être dérangé par le tapage. Il faut dire que ce client ne vient pas dans cette…

Lire l’article original

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce que veut le peuple algérien

Ce que veut le peuple algérien

Mass Effect : Legendary Edition – Bioware détaille les améliorations visuelles

Mass Effect : Legendary Edition – Bioware détaille les améliorations visuelles